Le projet Théophile (du nom du moine allemand de la première moitié du XIIe siècle, auteur d’un traité sur l’art et l’artisanat) a pour objectif de rassembler et décrire dans une base d’images trois collections de photographies illustrant l’architecture et les arts monumentaux, en particulier du Moyen Âge.


Collection de photographies de vitraux prises in-situ et en atelier lors des restaurations (nombreux détails), liée aux travaux de recherche menés au Centre Chastel. Notices rédigées par K. Boulanger, base toujours ouverte (environ 13 000 notices à ce jour).

Accéder à la base




La collection rassemble les clichés d’une vingtaine d’importants édifices religieux du Moyen Âge, situés dans le Nord de la France. Elle est le fruit de reportages photographiques menés, entre 1999 et 2011, dans le cadre d’un programme de recherche sur les portails sculptés du XIIe au XIVe siècle.
Porté par les historiens de l’art médiéval du Centre André Chastel (resp. F. Joubert et D. Sandron), ce programme est lié aux grandes campagnes de restauration des Monuments historiques des dernières décennies.

La base d’images comprend un total de 13 000 photos, mises en ligne en 2018 avec leurs notices.

Présentation de la base, mise en ligne en 2018




Architecture et sculpture romanes d’Espagne (sur le chemin de Compostelle)

Cette collection est un vaste fonds photographique rassemblé par Georges Gaillard, spécialiste de l’art roman espagnol, en particulier catalan, maître de conférences puis professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge à la Sorbonne entre 1961 et 1967, grâce à l’acquisition de nombreux clichés auprès d’agences photographiques et l’organisation de ses propres campagnes de prise de vue.

Le cœur de la collection Gaillard, composée de quelque 10 000 tirages de grand format noir et blanc, datés du milieu du XXe siècle, est un ensemble de photos d’édifices religieux (et à un moindre égard civils) jalonnant les chemins de Compostelle en Espagne et au départ des principaux pays européens.

La base d’images Architecture et sculpture romanes d’Espagne, comme son nom l’indique, présentera exclusivement les photographies d’édifices localisés en Espagne (environ 3 000 clichés). Mise en ligne prochaine.